Le Champ

Le Champ

Robert Seethaler

Sabine Wespieser Éditeur

  • par (Libraire)
    14 février 2020

    On aime !

    Un roman qui se lit comme un recueil de nouvelles : à chaque chapitre, une tombe (ou plutôt sa/son occupant.e) prend la parole pour livrer un bout de sa vie.
    Une narration originale, pour découvrir la vie d'un petit village !


  • par (Libraire)
    18 janvier 2020

    Une très belle découverte

    Le portrait finement tissé d'une petite ville allemande. La vie intimement liéé de ses habitants. Un roman délicat, subtil et merveilleux !


  • par (Libraire)
    16 janvier 2020

    Coup de coeur de Rémi

    Nous sommes à Paulstadt, petite bourgade sans histoire.

    Les disparus de la ville s'expriment tour à tour, et résument le peu qu'ils leur restent de leurs vies entières : une impression, un souvenir, un sentiment, un détail, une anecdote, un drame. Une fois débarrassés de l'écume des choses, une fois le grand saut de la Mort effectué, ne leurs restent alors que la pulsation des moments forts d'une vie.

    Au final , pleins de petits textes pudiques et émouvants, qui forment un tableau de la ville, certes, mais surtout de nos vies, avec simplicité, profondeur et empathie.
    C'est sublime.

    Franchement, ruez vous sur cette petite merveille.

    Vraiment.


  • par (Libraire)
    15 janvier 2020

    Et si le meilleur moyen de découvrir et comprendre un petit village, c’était de faire parler ses morts ?
    C’est ce que réalise Robert Seethaler avec des souvenirs, des anecdotes, des instantanées de vies.
    Avec ces histoires fortes en émotions qui se complètent ou qui se contredisent, émerge une communauté riche de ses individus et de ses sensibilités.
    Tout cela pour en arriver à l'évidence que ceux qui sont les mieux placés pour sublimer la vie sont ceux qui l’ont perdu.


  • 8 janvier 2020

    Une vie entière en quelques fragments, un village en quelques portraits, un tour de force réalisé par Robert Seethaler dans un texte d'une construction originale, d'une poésie distillée avec finesse. Comme dans un puzzle, les portraits forment des pièces rassemblées en un tableau pour donner, à partir de morts couchés en ce champ sous des croix immobiles, une vivante partition. C'est simplement beau, entêtant, brillant.
    On conseille à 100 % cette oeuvre rare.