L'amour au temps des scélérats

Anouar Benmalek

Emmanuelle Collas

  • 17 septembre 2021

    Conseillé par Yann

    Happé dès les premiers mots par un style percutant, je me suis d'abord
    demandé où j'avais atterri en découvrant un personnage quasi "monty-pythesque" devenir, pour des raisons que je garde volontairement floues, le souffre-douleur puis la mascotte d'un petit village à la population peu recommandable. Entre
    deux lancers de pierres et le double de quolibets, l'auteur nous sert une ironie jubilatoire qui, loin de dénaturer un sujet quand même grave, permet surtout de mieux mettre en lumière la si tenace absurdité humaine. Et il faut dire qu'il y a matière... surtout que ce qui est pointé du doigt touche encore, hélas, à notre époque :
    terrorisme religieux, cruauté gratuite, obscurantisme, misogynie systématique entre autres
    joyeusetés... Un tableau pareil à du Soulage imprégné de charbon et de suie en somme.
    Et pourtant. Pourtant au milieu des ruines et des fusils d'assauts, des drones et des charniers,
    quelques rais de lumières viennent tromper l'horreur par l'entremise d'êtres cabossés encore capables
    d'amour et d'espoir. C'est poignant. C'est terrible. C'est la réalité de peuples qui savent, eux,
    ce que sont l'abolition des libertés et la violence de la dictature, la réalité de peuples face auxquels, au regard de l'actualité, on ne peut s'empêcher de se sentir tout petit et médiocre. De fait, je suis ressorti de ce livre avec l'envie furieuse non pas d'éradiquer mes prochains à coups de marteaux mais plutôt avec à cœur de leur offrir un peu de tendresse en usant de fleurs, de chocolat voire des câlins
    (même si les geste barrières, tout ça tout ça...) histoire de redorer à ma modeste mesure le blason peu
    reluisant de notre humanité... Mais en bon velléitaire j'ai préféré me rabattre sur le conseil de bons livres,
    d'où les lignes que vous êtes en train de lire sur ce petit miracle de la rentrée littéraire. Yann


  • par (Libraire)
    6 septembre 2021

    "Si vous voulez avoir une idée de ce qu'est la guerre, en Syrie ou ailleurs,
    De ce qu'est la folie des hommes,
    la mort absurde qui frappe que l'on soit un salaud ou un saint, l'indifférence de Dieu, quel que soit le nom qu'on lui donne, et l'amour malgré tout qui renait dans les ruines, lisez ce superbe livre.

    Un bon livre est souvent un livre qui dérange.
    Celui-ci est certes dur...mais inoubliable."

    Anne, libraire Charlemagne TOULON


  • par (Libraire)
    31 août 2021

    Incroyable!!

    De nos jours, dans une Syrie en proie à la violence que l'on connait, un curieux personnage fait son apparition dans une base reculée où des candidats au Jihâd s'ennuient ferme. Qu'il ait pu arriver jusqu'à eux sain et sauf relève du mystère le plus total, et lorsque l'on touche à l'Inexplicable, mieux vaut ne pas essayer de contrarier le Tout-Puissant. Espion mécréant ou prophète inattendu, dans le doute, les hommes de Daesh décide de le faire prisonnier. Autour de ce gai-luron énigmatique vont graviter des personnages follement romanesques , denses, dramatiques, tous motivés par la seule raison de vivre valable sur cette terre ravagée : l'Amour. Pour le moment mon plus gros coup de coeur de la rentrée, je l'ai dévoré avec voracité et un plaisir plus qu'intense. C'est érudit, littéraire, espiègle et jubilatoire. Impossible à lâcher, et ce dès les premières lignes tellement on se laisse porter dans cette histoire fabuleuse entre Homeland et les Mille et une nuits! (oui oui!)


  • par (Libraire)
    25 août 2021

    Coup de coeur Aurore

    .... Je n'arrive pas à faire un coup de coeur... J'ai tellement aimé ce roman que je ne sais pas par où commencer... C'est un énorme coup de cœur en plus, mon chouchou de la rentrée ....

    Peut-être devrais-je parler du côté romanesque et fabuleux du texte, du personnage mystique, théâtrale et loufoque de Tammouz, de la voix d'Houda, des scènes tantôt caustiques et tantôt tragiques des évènements ...

    Peut-être devrais-je parler du sujet : la Syrie actuelle , le massacre des Yézidis, de l'enrôlement des jihadistes, des combats kurdes, des combattants américains, de folie...

    Peut-être devrais-je parler des personnages si attachants, si touchants, de cette compassion qui nous étreint au fur et à mesure de l'histoire ....

    Peut-être devrais-je parler de l'amour, après tout c'est bien le titre du roman, de l'amour de ce couple qui a survécu à l’exécution, de l'amour de cette mère pour ces enfants, de l'amour de Reben pour son frère handicapé, de l'amour au milieu de l'horreur et la peur...

    Peut-être devrais-je parler de tout cela .... Mais c'est tellement plus que cela.

    Peut-être devrais-je juste me taire et vous conseiller vivement de lire cette pépite.


  • par (Libraire)
    19 août 2021

    Un beau roman d'amour !

    Un très roman qui retrace l’amour de deux êtres sur fond de guerre au Proche-Orient.
    Entre l’intolérance religieuse et la tyrannie meurtrière, il faut choisir et continuer.
    Une histoire de conscience et de survie… laissez-vous embarquer !

    Isabelle