Livre 1, Dominium mundi

François Baranger

Critic

  • Conseillé par (Libraire)
    8 novembre 2014

    Coup de coeur de Rémi

    En 2202, le pape Urbain IX relance les croisades, mais à l'échelle interstellaire. Le Vatican construit un vaisseau immense, le St Michel, chargé de transporter le million de croisés (volontaires pour l'essentiel) vers Akya, où les missionnaires chrétiens ont été massacrés par la population locale...

    On suit une myriade de personnages - de l'enrôlé de force au Conseil Croisé regroupant les aristocrates, du chrétien convaincu au croyant qui doute, du guerrier féroce au politicien calculateur- au travers d'une aventure épique et haletante où les masques tombent petit à petit au cours du long voyage... J'ai passé un super moment de lecture !

    Du très très bon space-opera, à découvrir absolument !


  • Conseillé par
    27 juillet 2014

    Après la Guerre d'Une Heure et le grand Chaos qui l'a suivie, la Terre en 2202 n'est plus qu'en partie habitable. Ce qu'il reste de l'Europe est gouverné par Urbain IX, pape et chef tout-puissant de l'Empire Chrétien Moderne. Calqué sur le mode de vie médiéval, le Dominium Mundi veut s'implanter sur d'autres planètes pour compenser le manque d'espace vital. C'est au cours d'une de ses opérations dite d'ensemencement sur Alpha du Centaure que les colons ont découvert le tombeau du Christ. Mais les missionnaires, en voulant s'emparer de ce lieu sacré, ont déclenché la colère du peuple autochtone, les redoutables Atamides, et tous ont été massacrés. Urbain décide alors de lancer une croisade et ils sont nombreux les volontaires à vouloir y participer. Forts de leur foi et de leur expérience, les soldats se bousculent pour aller terrasser les Atamides et conquérir le tombeau du Christ. Plus circonspects, les inermes sont contraints de participer au voyage, enrôlés de force pour leurs compétences dans les secteurs de pointe et traités avec mépris par les militaires de carrière. C'est ainsi qu'un million d'hommes et de femmes embarquent sur le Saint-Michel, gigantesque vaisseau spatial, citadelle flottante à la pointe de la technologie du XXIIIè siècle. Parmi eux, Tancrède de Tarente, méta-guerrier, né pour combattre, part, la joie au cœur, auréolé de ses succès sur les champs de bataille quand Albéric Villejust, génie de l'informatique, embarque à reculons, persuadé qu'il ne reverra jamais ni le Terre, ni les siens. Pour tous, le voyage va être très très long malgré les mois d'endormissement artificiel, l'entraînement intensif et tous les efforts fournis pour rendre la vie à bord agréable.

    Bien que solidement ancré dans l'univers SF, Dominium Mundi réussit l'exploit d'être aussi un roman sentimental et un thriller. Forces militaires, religieuses et politiques se lient ou se combattent pour un but final qui, s'il est clairement annoncé au départ, pourrait être tout autre. Le pouvoir cacherait-il de sombres secrets connus des seuls initiés ? Les soldats, les inermes, les volontaires et ceux qui n'ont pas eu le choix seraient-ils trompés sr les véritables motivations du pape et de ses sbires ? Le mystère rôde et avec lui de folles rumeurs concernant un tueur doté d'étranges pouvoirs. A bord, face à la soldatesque prête à en découdre avec d'inhumains autochtones, les inermes organisent la résistance, bien décidés, sinon à faire entendre leur voix, au moins à faire capoter le projet, pendant que les décideurs complotent.
    Bien que ce premier tome soit un huis-clos où l'action se déroule uniquement à bord du Saint-Michel, il ne manque pas de dynamisme. La tension est à son comble, on tremble pour les gentils, on déteste les méchants et on attend avec angoisse que soient révélées les véritables raisons qui ont motivé cette mission. Dans cet univers très masculin, les femmes ne sont que des figurantes. Théocratie oblige, elles n'ont bien sûr pas accès au pouvoir, mais dans l'armée, elles peuvent tenir un rang élevé dans certains régiments, dont celui des amazones. La rencontre entre Tancrède et une de ces amazones est d'ailleurs au cœur de l'histoire d'amour passionné quoique contrarié qui apporte la note sentimentale du roman.
    Bref, il y en a pour tous les goûts dans ce pavé captivant qui a le mérite de pouvoir être lu même par les lecteurs hermétiques à la SF. Les adeptes du genre lui trouveront sans doute des défauts mais pourquoi bouder une lecture divertissante, facile et addictive... ? Un coup de cœur inattendu.


  • Conseillé par (Libraire)
    13 janvier 2014

    A découvrir absolument !

    En 2202, le pape Urbain IX relance les croisades, mais à l'échelle interstellaire. Le Vatican construit un vaisseau immense, le St Michel, chargé de transporter le million de croisés (volontaires pour l'essentiel) vers Akya, où les missionnaires chrétiens ont été massacrés par la population locale...

    On suit une myriade de personnages - de l'enrôlé de force au Conseil Croisé regroupant les aristocrates, du chrétien convaincu au croyant qui doute, du guerrier féroce au politicien calculateur- au travers d'une aventure épique et haletante où les masques tombent petit à petit au cours du long voyage... J'ai passé un super moment de lecture !

    Du très très bon space-opera, à découvrir absolument !