Conseils de lecture

Nedjma Kacimi

Cambourakis

18,00
par (Libraire)
25 août 2021

Par Mathilde

Là, on attaque quelque chose, un beau morceau, quelque chose qui fait tilter tout le monde, quelque chose dont tout le monde parle et pourtant... "Sensible" est le récit de Nedjma Kacimi, née en France, d'un père algérien et d'une mère française et pourtant...
Dans ce livre, elle nous livre sa version de la discrimination, parce que sa couleur de peau et ses origines sont plus visibles que sa nationalité; cette discrimination tellement ancrée qu'elle ne l'a vue que très tard, tellement banale que l'idée ne lui est pas venue que ça puisse lui arriver.
Un récit dans lequel elle remue notre passé colonial et nous met face à nos contradictions d'aujourd'hui.
Un livre qui pose des mots sur des situations et met en lumière ce que l'on veut cacher.
Un récit éclairant, percutant. Merci Nedjma !


Roman

Albin Michel

22,90
par (Libraire)
25 août 2021

Par Mathilde

Michel Christie nous conte, dans ce livre merveilleux, l'histoire de la famille Greenwood, une famille tantôt écologiste, tantôt bûcheronne, tantôt acéricultrice, tantôt guide dans la dernière forêt primaire encore en vie. Voilà une fresque magnifique, où l'on rencontre les membres de cette famille sur plusieurs générations, qui tentent, chacune à leur manière, de survivre dans un monde où chacun souffre pour ce qu'il est.
Une saga familiale, écologiste avec une écriture douce et poétique.
PS : protégeons les arbres !


19,50
par (Libraire)
25 août 2021

Coup de coeur Aurore

"l'homme écarte le rideau et contemple le petit corps endormi, nu dans la chaleur épaissie par les fumées de l'encens (...) Il avance enfin la main pour toucher le dos soyeux. Il sourit avec tendresse en constatant que sa main recouvre entièrement le torse étroit.
- Petite Fourmi ... murmure-t-il "

Vous êtes mal à l'aise ? ... Non ? ... Et si je vous disais que l'homme dont on parle est Shivnath, un homme de Dieu, un homme mûr et que l'enfant (car oui c'est bien une enfant) dont il est amoureux est Chinti, fille d'une prostituée, et qu'elle a dix ans ?... Là vous commencez à sentir le malaise ....

Un roman coup de poing qui nous fait voyager en Inde, mais pas l'Inde des touristes.
Et plus précisément dans la Ruelle. Ce lieu où les femmes tentent de vivre, ou survivre, en vendant leurs corps aux hommes de toutes sortes, y compris aux hommes comme Shivnath, considéré comme un dieu par ses pairs. La ruelle c'est aussi ce lieu où vivent les hijras, ces transsexuels que la société ignore et méprise.

Un roman engagé, féministe, évoquant avec brutalité, et aussi avec poésie, des sujets d'actualité : la place des femmes et transsexuels, la domination masculine, la place de la religion, ...

Mais dans l'âpreté du propos, dans la misère et l'horreur on entend un bruit, un cri, voire même des rires, celui de femmes, de sœurs : le rire des déesses.


L'invention des livres dans l'Antiquité

Belles Lettres

23,50
par (Libraire)
24 août 2021

Coup de coeur Aurore

Ne vous laissez intimider ni par le sous-titre de ce livre (l'invention des livres dans l'Antiquité), ni par l'épaisseur de l'ouvrage : Il est absolument génial.
Irène Vallejo, avec un talent de conteuse, voire d'aède digne d'Homère, nous fait vivre une aventure épique et extraordinaire à travers l'Antiquité, pour découvrir l'invention du livre, sa transmission et son impact.
La lecture est fluide et palpitante. Un véritable voyage littéraire et historique entre la Macédoine, l’Égypte, Athènes, Rome...
Sublime.


16,00
par (Libraire)
24 août 2021

Coup de coeur de Rémi

Un excellent polar d'atmosphère...

Nous sommes à la campagne, où Philippe, 50 ans grosso modo, s'emmerde à la maison. Il a perdu son travail, et sa semaine est rythmée par les entrées et sorties de son ado et de sa femme; et le repas du dimanche, avec les copains de la chasse.
Et un jour, le quotidien est légèrement troublé : un nouveau voisin, Julien, s'installe en face. Philippe VEUT s'en faire un ami : Julien le trouble, et l'obsède...

Elsa Marpeau évite tous les pièges de l'exercice : le misérabilisme, le portrait de la France beauf, les enfilages de perles sur les-vilains-chasseurs.
Rien de tout ça. On a au contraire un roman nerveux, immersif, très malin aussi, qui donne un portait très convaincant d'un homme en quête de repère dans un monde où un homme-blanc-au chômage-quinqua-chasseur peut, parfois, se sentir exclu.

Épatant !