Conseils de lecture

19,00
par (Libraire)
24 août 2022

Conseillé par Guillaume

Un livre qui parle de triple saut peut-il être enthousiasmant ?
Oh que oui ! répondrais-je...
Le sujet n'est pas le sport en lui-même, bien que l'auteur nous fasse passer quelques détails techniques pour nous coller au sentiment physique de la discipline et être au plus près de Victor.
Au début donc, Victor, notre ado personnage rencontre par hasard ce sport un jour où, avec son père, il change d'itinéraire pour rentrer après le passage à la superette du coin. Et la fascination commence, s'ancre en lui pour ne plus le quitter.
Ce livre est puissant, équilibré et aérien. Tout comme la discipline qu'il présente.
Les personnages se rencontrent, interagissent, sont "vivants entre eux" et nous touchent irrésolument.
Ce parcours de vie est magistralement lumineux.


16,50
par (Libraire)
24 août 2022

Conseillé par Guillaume

Antoine Choplin continue d'explorer l'histoire avec une majuscule au travers de parcours de fourmis, de petites gens, de personnages souvent malmenés, maltraités et réduits à de simples jouets historiques.

Ici, c'est par le biais d'une rencontre autour d'un échiquier que le personnage central du roman nous réunit pour découvrir sa vie. Il est le grand absent mais il est le pivot de ce qui se passe.

D'une écriture sans artifice , ce roman ponctué de moments et tournures inattendues profite de la langueur de vacances italiennes pour jouer sur la mémoire et nous entrainer dans les troubles tourbillons historiques.


20,00
par (Libraire)
24 août 2022

Coup de coeur de Rémi

Un livre magnifique, mélancolique, habité.

Pierre Adrian (que nous avions reçu à la librairie il y a quelques années pour Des âmes simples) propose un roman sur les vacances d'été, sur les moments d'oisiveté en famille, où le temps passe doucement à regarder les enfants grandir et les vieux devenir vieux. Nous voilà projetés en Bretagne dans la tête d'un jeune un peu vieux, surpris malgré lui que l'enfance et la jeunesse, si vite, si rapidement, sont déjà derrière lui.

Un été en pente douce, le soleil, la plage, les repas en famille, les cousins qu'on ne voit jamais, et le rêve idiot que tout cela se reproduira, été après été, pour toujours.

Malheureusement, un drame se noue en sourdine, et vient saisir le lecteur par sa violence et son injustice. Vous saurez, vous aussi, pourquoi "Brest est la porte du ciel"...

Un émerveillement.


24,90
par (Libraire)
24 août 2022

Coup de coeur de Rémi

Le roman d'Anthony Doerr nous entraîne de la Constantinople du XVe siècle jusqu'au futur lointain où l'humanité joue sa survie à bord d'un étrange vaisseau spatial, en passant par l'Amérique des années 50 à nos jours. Tous ses personnages ont vu leur destin bouleversé par La Cité des nuages et des oiseaux, un mystérieux texte de la Grèce Antique qui célèbre le pouvoir de l'écrit et de l'imaginaire.

Anthony Doerr offre là un roman généreux, gourmand presque, avec des personnages forts, avec des époques, des histoires, des préoccupations, extraordinairement variés qui s'imbriquent, se répondent, sans jamais nous perdre.

Les descriptions de la nature sont époustouflantes, la vitalité extraordinaire du romancier - un virtuose, osons le mot ! - donne le vertige. Il y a un souffle, là-dedans, et un vrai romantisme qui plaira aux férus de littérature : Anthony Doerr croit profondément au pouvoir des livres, et, si ce n'est déjà fait, il met ici tout son talent pour convertir son lecteur à sa foi.
Un livre étonnant et magnétique.


Anthony Passeron

Globe

20,00
par (Libraire)
2 juillet 2022

Coup de coeur de Rémi

Pour moi, on tient là la révélation de la rentrée littéraire. Les Enfants Endormis m'a scié, m'a remué, bouleversé, ému, effaré.

Anthony Passeron revient sur une histoire familiale, et plus précisément celle de son oncle Désiré, qu'il n'a pas connu, mort du SIDA au début de années 90.
Il fait le portrait d'une France décontenancée par cette maladie, qui marque au fer rouge les malheureux qui la chopent; et par l"irruption, dans les petites villes paisibles, de la drogue dure, ou comment les jeunes qui se bituraient au mauvais alcool se retrouvent, un matin, dans un caniveau, une piqûre dans le bras.

C'est surtout, et d'abord, un hommage bouleversant au courage familial, à l'héroïsme silencieux de l'entourage, qui doit tenir debout et vivre leurs vies malgré le drame qui se noue chez Désiré, sa femme et leur fille...

Anthony Passeron ne s'arrête pas là, et tisse, entre les chapitres de son texte, le récit de la recherche médicale contre le Sida.

Au final, on a entre les mains un texte bouleversant, d'une maîtrise sidérante, et qui vous mettra le cœur en vrac.
Une réussite totale.