Conseils de lecture

24,00
par (Libraire)
24 août 2021

Coup de coeur de Rémi

Bon. Le bandeau est moche, passons au contenu !

Delphine Coulin se propose de raconter le 20e siècle à travers une filiation de femmes, depuis Zélie, fin XIXeme, à Solange, de nos jours.
Le propos est finalement assez simple, et cousu de fils blancs : il s'agit d'un roman choral, porté par des portraits de femmes en lutte pour disposer d'elle-même; avec tout ce que cela implique de figures imposées : Louise Michel, les suffragettes, les deux guerres mondiales etc. etc.

Delphine Coulin a un talent effarant pour faire ressentir, de l'intérieur, ce qu'est la privation pour les femmes de leurs droits et de leur indépendance au fil des années.
En tout cas, à moi qui suis un homme du XXIème siècle, c'est la sensation que cette lecture m'a faite : un coeur-à-coeur avec ces femmes, et l'expérience que chacune fait du monde qui l'entoure.

Le roman est excellent, immersif, ni trop bavard, ni trop sec. L'écriture, surtout, est d'une extrême sensibilité et d'une grande justesse.

Le Grand roman de la rentrée !


19,90
par (Libraire)
24 août 2021

Coup de coeur de Rémi

Tugdual Laugier est une tête-à-claques. Imbu de lui-même, misogyne, con comme un balai, branleur persuadé d'être débordé.
Il va se trouve un poste payé 7 briques par mois dans un cabinet de conseil, où il ne fera rien (mais vraiment RIEN !) pendant trois ans. Si ce n'est s'enfiler des bûchettes de sucres et enrouler sa cravate.
Jusqu'au jour où Bertrand Relot lui donne la Mission de sa Vie : la rédaction d'un rapport sur la Chine...

Ce roman est un délice délirant, absurde et loufoque, sur un personnage crétin qu'on aurait un plaisir fou à baffer.

De l'humour à chaque page, des personnages décapants, des dialogues de vaudeville... Franchement, je n'ai pas boudé mon plaisir !


15,00
par (Libraire)
4 juin 2021

Coup de coeur de Rémi

Autant le dire tout de suite, c'est un énoooorme coup de coeur. Un bouquin coup-de-poing, un vrai, qui va remettre le cul sur la chaise un bon paquet d'autres livres qui auraient cette ambition.

Nous voici en Colombie, de nos jours, où les gangs tuent par centaines des "leaders sociaux", entendez par là à peu près n'importe qui souhaitant vivre de manière à peu près digne, malgré la guerre civile intestine permanente.

Ne vous inquiétez pas, Emilienne Malfatto est là, elle vous prend par la main, et vous guide avec elle, son carnet et sa tête de lard de journaliste badass. De toute façon, vous et moi n'y serions pas alléS. Trop dangereux,. Vraiment trop dangereux.

Le déclencheur de l'enquête est la mort de Maritza, que l'autrice tente de reconstituer, de contextualiser. Elle détricote le fil de ceT assassinat, et donne à voir tout le drame d'un pays gangrené en profondeur par la cocaïne et les groupes armés.

Le récit qu'elle nous fait de son enquête est glaçant, stupéfiant, son style est d'une maîtrise ab-so-lue, et on oscille entre :
- La sidération face à ce qui nous est raconté ,
- La compassion pour les gens de bien que l'on croise ici et là ;
- L'admiration pour le travail de la journaliste. Vraiment.

Ce sera tout ?
Non, les bouquins comme ça ne sont pas légion, j'en rajoute donc une couche : l'écriture est d'une grande beauté, et d'une grande pudeur.

Un petit Grand Livre.


Voix de la Laponie espagnole

Paco Cerdà

Contre-Allée

20,00
par (Libraire)
4 juin 2021

Coup de coeur de Rémi

Si vous êtes comme moi (vous ne l'êtes pas, mais sur le point qui va suivre, on devrait se retrouver), vous ignorez sûrement que la région la moins peuplée d'Europe, avec une densité grosso modo similaire à la Laponie Arctique, se trouve... en Espagne. Tracez grossièrement un quadrilatère entre Madrid, Saragosse, Barcelone et Valence, vous obtiendrez un bazar gros comme deux fois la Belgique, avec une densité de 4 habitant au km2.

Paco Cerda est allé à la rencontre de ces derniers des Mohicans, activistes, bergers, rêveurs, vieillards, tous autant de Quichottes modernes, rêvant à la résurrection d'une région pourtant déjà mise à mort par la mondialisation, et l'exclusion d'à peu près tout.

Le résultat est saisissant, et propose un patchwork de témoignages, de dialogues, de déambulation, à l'écriture belle et mélancolique (peut-elle être autrement, au regard du sujet).

Un très beau récit, touchant et bienveillant.


Consul général de france

Gallimard

20,00
par (Libraire)
27 mai 2021

Conseillé par Guillaume

Dans ce livre, on croise Romain Gary sous tous les aspects qu'il aura bien voulu nous montrer, à nous lecteur, ainsi qu'à ses contemporains. Il découvre Hollywood et la Californie des années 50. On vit ce qu'il voit et respire. Il s'inscrit dans son temps comme intellectuel au vrai sens du terme et il fréquente, grâce à sa charge de diplomate aussi bien les studios que les ambassades, et c'est son époque qui nous arrive.

Le style est lumineux comme un été californien, panoramique comme un classique du cinéma.

Un livre qui se lit comme on regarde un paysage.