MEHDI MET DU ROUGE A LEVRES
  •  
EAN13
9782841161102
ISBN
978-2-84116-110-2
Éditeur
Cheyne éditeur
Date de publication
Collection
Collection Poèmes pour grandir
Nombre de pages
43
Dimensions
22 x 14 x 0 cm
Poids
100 g
Code dewey
804
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

«Un petit garçon s'habille en fille. Quand on le surprend, il rougit ; en attendant que l'enfance passe sur ses joues. Il s'appelle Mehdi.» Un garçonnet pas comme les autres. Jugez en : «En plus, il a des manières de fille. Elles sortent toutes seules. Elles lui échappent des mains. Il est trop tard quand il essaie de les rattraper. Mehdi ne peut pas refaire une même manière à l'envers et la remettre dans sa cage.»
On imagine les questions qui fusent ; les normes qu'on lui renvoie, le peu, de cas qu'il en fait, lui qui préfère contempler les femmes que les footballeurs, sait que les pompiers font du bouche à bouche, raffole des coquelicots «qui fleurissent avec du sang», du rose bonbon et des marrons glacés, de la voix d'Oum Kalsoum aussi, «qui fait pleurer les Arabes à cause de l'amour», et joue à «s'ennuyer pour de faux» pour pouvoir «rêver tranquillement tout seul»...
Éloge de la tolérance, du nécessaire écart pour que la vie soit riche : «C'est pas pareil depuis que Mehdi est là. Et quand, il n'est pas là, c'est pas pareil non plus. Pourvu qu'il reste pareil, pour que ce soit toujours pas pareil.»
Troisième titre de Daniel Dumortier accueilli dans la merveilleuse collection des «Poèmes pour grandir», Mehdi met du rouge à lèvres ne choquera que ceux qui n'entendront pas la vraie raison de son maquillage («pour que mes bises restent plus longtemps sur toi») et s'effraieront de cette sérénité sans fard à en user chaque jour sauf pour Mardi Gras.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Avec David Dumortier
Le , Librairie La Fabrique

Le poète David Dumortier sera de passage à la librairie. Une belle rencontre familiale, où le poète jonglera avec 17 mots-en-même-temps, marchera en équilibre sur le fil de la litote (ce qui ne veut rien dire), le tout avec force malice et objets détournés.

Un drôle de moment, pour les petits pas encore assez grands pour n'aimer-que-ce-qui-est-tangible, et les grands encore assez petits pour se-laisser-happer-par-un-peu-de-poésie-et-de-délicatesse-dans-ce-monde-de-brute. Il y aura quelques Curly, après, parce que la faim commencera à se faire sentir.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur David Dumortier
Plus d'informations sur Martine Mellinette