Huit crimes parfaits, Roman

Roman

Éditions Gallmeister

23,40
par (Libraire)
25 février 2021

Coup de coeur de Rémi

J'en ai un peu ras-le-bol du polar. De cette course au détective-qui-soigne-ses-tourments-intérieurs, de ces familles-dysfonctionnelles-pourtant-biens-sous-tout-rapport, de ces fortunes-bâties-sur-un-mensonge, et de ces serial-killers-aux-marottes-étranges.
En deux mots, de l'essentiel de la production polaristique.

Peter Swanson n'en a pas marre du polar, on sent qu'il adore ça, et il est contagieux.
Il propose avec Huit Crimes Parfaits un vrai bon polar. Sans chichis, sans esbrouffe, sans bain de sang. Juste une bonne histoire, astucieuse, aux personnages attachants.
Malcolm est libraire dans une boutique spécialisée en polar, où il tient un blog que personne ne lit. Il tombe un peu des nues quand l'agent Gwen Mulvey l'interroge à ce sujet : un tueur semble utiliser une de ses sélections de livres ("les huits meurtres parfaits" !) pour commettre ses crimes...

Et hop, c'est parti. Et je n'ai pas boudé mon plaisir !

Juste un bon polar, et c'est déjà beaucoup !

Trois jours dans la vie d'un yakuza
19,00
par (Libraire)
22 mars 2021

Coup de coeur de Rémi

Junpei est un yakuza. Depuis peu. DIsons qu'il débute un peu dans le milieu, et qu'il sert, pour le moment, de larbins à son N+1. Jungei est un savant mélange du plouc et de la teigne, un chien fou aux dents longues qui se donne comme ambition de monter les échelons.
Quand le boss du gang lui impose son premier contrat (grosso modo : "Tu supprimes un gars et tu fais 8 ans de cabane"), il sent qu'il tient là la première marche de son ascension dans le milieu. Mais le prix à payer pour alimenter son CV de yakuza est un peu raide...
Le meurtre est programmé dans 3 jours, c'est le temps d'homme libre qui lui reste. Il les passe en flânant dans la Cour des Miracles de Tokyo, et toute sa faune bigarrée, violente et attachante.

Voilà un excellent roman, bourré d'humour aigre-doux, où on s'attache à un parfait crétin se débattant avec une ambition plus plus grande que lui.Les 280 pages se lisent d'une traite. J'ai adoré !