Trois jours dans la vie d'un yakuza
19,00
par (Libraire)
22 mars 2021

Coup de coeur de Rémi

Junpei est un yakuza. Depuis peu. DIsons qu'il débute un peu dans le milieu, et qu'il sert, pour le moment, de larbins à son N+1. Jungei est un savant mélange du plouc et de la teigne, un chien fou aux dents longues qui se donne comme ambition de monter les échelons.
Quand le boss du gang lui impose son premier contrat (grosso modo : "Tu supprimes un gars et tu fais 8 ans de cabane"), il sent qu'il tient là la première marche de son ascension dans le milieu. Mais le prix à payer pour alimenter son CV de yakuza est un peu raide...
Le meurtre est programmé dans 3 jours, c'est le temps d'homme libre qui lui reste. Il les passe en flânant dans la Cour des Miracles de Tokyo, et toute sa faune bigarrée, violente et attachante.

Voilà un excellent roman, bourré d'humour aigre-doux, où on s'attache à un parfait crétin se débattant avec une ambition plus plus grande que lui.Les 280 pages se lisent d'une traite. J'ai adoré !

Manuwa Street
16,00
par (Libraire)
30 mars 2021

Coup de coeur de Rémi

Voilà de quoi se décrasser un peu des gros bouquins de journalisme chiant.

Sophie Bouillon semble avoir choisi la voie périlleuse du journalisme de terrain. Il faut dire qu'avec sa plume précise et dense, et son intérêt manifeste à aller vers les autres, elle n'est visiblement pas calibrée pour rester le cul sur sa chaise en commentant des commentaires.

Nous sommes à Lagos, Nigeria, ville de DINGUE de 20 millions d'habitants. Par touches, comme une toile impressionniste, elle donne à voir les pulsations de la ville-monde, la débrouille, la gouaille, l'inaltérable optimisme, la vie religieuse et politique. Sans misérabilisme, sans angélisme, avec sincérité.

Tout ça en 150 pages. Seulement 150 petites pages pleines de vies, et de rencontres, et de galère, et de journalisme haut-du-panier qui bouscule le cœur et rassasie l'esprit.

Un gros gros coup de coeur !