Conseils de lecture

Vigilance

Bennett, Robert Jackson

Le Bélial

10,90
par (Libraire)
4 septembre 2020

Coup de coeur de Rémi

Quelle bonne surprise !

Sous ses faux airs d'Hunger Games pour adultes (qu'il est un peu), ce court roman propose une vision de l'Amérique décadante, à la fois plausible et saisissante.

Imaginez un peu. Dans le futur proche, l'Amérique se replie, vieillit, s'accroche à la branche du pétrole contre toute logique, les tueries de masse se multiplient, sur fonds de patriotisme (donc de port d'arme - on est aux USA !) et de virilité (donc de beauferie - on est aux USA !).

Une société a l'idée géniale : réguler ces flingueries, en les transformant en télé-réalité, et doper celle-ci avec des Intelligences Artificielles pour sélectionner les meilleurs profils, les meilleurs lieux, et les meilleurs moments de diffusion.

Le roman-cauchemar d'un auteur manifestement très en colère !


L'escadron guillotine / roman

Arriaga, Guillermo

Libretto

8,10
par (Libraire)
4 septembre 2020

Coup de coeur de Rémi

En pleine guerre civile mexicaine, Velasco, avocaillon issu de la petite noblesse, a UNE idée. Il veut vendre une guillotine à Pancho Vila.

Et il y arrive.

Mais le voilà embarqué dans une armée révolutionnaire qu'il méprise, lui qui a une tendance assez constante à vouloir p** plus haut que son c***.

Au final, on se retrouve avec un roman cocasse, cartoonesque, avec ce personnage de Sempé au prise avec des gros moustachus bourrus, qui ne respectent que la violence et la pureté révolutionnaire.

Du Lucky Luke, en roman.

Excellent !


Carbone & Silicium
22,90
par (Libraire)
29 août 2020

Coup de coeur Aurore

Coup de coeur pour : Carbone 6 et Silicium 14, de Mathieu Bablet. Ed Ankama

"
Wahou, c'est un pavé !
Oui, c'est ma première réaction en tombant nez à nez avec la nouvelle BD de Mathieu Bablet. Délicatement, je l'ouvre et là, j'en prends plein les yeux (comme toujours!).

Le soir, je la lis. Non, je la dévore... Sublime !
Certes c'est beau, mais en plus c'est bien. Que dis-je, c'est gé-nial !

Alors comment résumer en quelques mots cette BD de SF de 267 pages, couvrant 271 années d'histoire à venir. Pas facile.
Dans un futur proche, des chercheurs japonais créent Carbone et Silicium. Des IA fortes, des intelligences artificielles pensantes, qui seront les prototypes des futurs robots utilisés pour et par les humains afin de nous aider au quotidien et de remplacer nos empathies déficientes. Au travers des âges et d'un monde en déchéance, nous allons suivre les péripéties et les dilemmes de ces deux entités robotiques si proches de nous, et donc intimement piégées entre individualité et collectif.

Mathieu Bablet peint avec finesse et mélancolie un futur qui inquiète et fascine. C'est brillant, intelligent et un brin philosophique.


Romy et Julius
15,50
par (Libraire)
18 juillet 2020

Coup de coeur Aurore

Tout commence avec un titre : Romy et Julius ... bouais pas terrible.
Puis le thème du livre : une réécriture de Roméo et Juliette .... déja vu et vu et vu et vu
Et enfin le pitch : une histoire d'amour entre deux ados que tout oppose, Romy est la fille du boucher , native du village où se déroule l'action, et Julius, fils de parents parisiens ET véganes, lui même étant végétarien et activiste pour la cause des animaux ... alors je dis NON, ça m'emballe pas mais alors PAS DU TOUT. Moi les histoires d'amour mièvres sous fond de morale, je passe mon chemin, en général, ça m'emmerde. La romance c'est carrément pas mon truc. Et la romance pour ados encore moins.

MAIS (car dans toutes les bonnes histoires il y a un mais) je vois deux noms sur la couverture, pas très gros, mais suffisamment pour qu'ils attirent mon attention : Marine Carteron et Coline Pieré ... MERDE ... MERDE... j'adore ces autrices ... MERDE !

Mince, je ne sais plus quoi faire du coup... mes préjugés tombent à l'eau. Alors, je me lance, week end du 14 juillet oblige, je prends le roman avec moi et le ramène à la maison, histoire de jeter un coup d’œil quand même, peut être pas le lire mais le feuilleter...

Je le commence le lundi 13 juillet à 14h et le finis le mardi 14 juillet à 10h. Mince je n'ai pas aimé... j'ai ADORE ! Je ne l'ai pas lâché.
J'ai tout aimé : le ton, l'histoire d'amour (fleur bleue !), les personnages attachants, le style, le fait qu'on ne tombe pas jamais dans un roman moralisateur, pas de clichés, des crétins des deux côtés, des gens engagés des deux côtés, de la justesse, de l'humour, de l'action, du théâtre, des claquettes (oui oui). C'était absolument génial ! Je vous conseille vivement ce roman :
- Pour toi lecteur de 13 ans qui veut une belle histoire d'amour.
- Pour toi lectrice de 13 ans qui veut lire un roman bien écrit et plein de tendresse.
- Pour toi lycéenne, qui en a marre des romans fantastiques où tout le monde s'entretue.
- Pour toi lycéen qui n'aime pas lire.
- Pour toi l'adulte, qui comme moi, a besoin, de temps en temps, de redevenir adolescents.
- Pour vous amateurs et amatrices de romans légers.
- et SURTOUT pour vous auteurs et autrices de romans feel good d'été pour adultes, fades, mièvres, insipides et sans intérêt. Pour vous qui pensez que l'histoire suffit à un livre, pour vous dont les héroïnes sont des cruches. Oui vous, lisez le et PRENEZ EN DE LA GRAINE !

A bon entendeur.


Un jour ce sera vide
16,50
par (Libraire)
18 juillet 2020

Coup de Coeur de Rémi

C'est l'histoire d'un été en vacances, où l'enfant s'ennuie ferme.
Il traîne là avec sa grand mère, et s'occupe en observant les familles "normales" à la plage.
Jusqu'au jour où l'enfant rencontre Baptiste, dont il se fait un ami. L'Ami des Vacances.

Voilà un livre où il ne se passe pas grand chose.

L'enfant est engoncé dans sa gêne (C'est l'âge où l'on a honte de ses parents, ou de sa mamie, dans son cas), dans son ennui, dans son envie d'être n'importe qui d'autre que lui-même, dans la peur qu'exerce sur lui sa tante handicapée, dans l'étonnement face au gouffre qui le sépare des visages souriants des photos en noir et blanc qu'il trouve, dans son identité flottante.

Voilà donc un livre où il se passe mille choses.

Un premier roman épatant, très sensible, avec cette poésie de l'enfance, des genoux crottés, des Super Picsou Géant et du quotidien qui, moi, me touche beaucoup.

Un sorbet.